Incontinence urinaire : définition, causes, traitements efficaces

Comment traite-t-on efficacement l’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire consiste en un écoulement involontaire d’urine par les voies naturelles. C’est une pathologie très fréquente, qui touche environ 20 % des femmes, tout particulièrement chez les plus de 50 ans. Les hommes sont moins touchés par cette pathologie.

Il existe deux types d’incontinence urinaire : l’incontinence urinaire à l’effort ou l’incontinence urinaire par impériosité.

L’incontinence à l’effort concerne les fuites qui surviennent lors d’efforts physiques, en éternuant, en toussant, lors de certains mouvements, lors de la pratique d’un sport, ou parfois même au cours de rapports sexuels.

L’incontinence par impériosité se manifeste par des envies pressantes d’uriner, que l’on ne peut maîtriser, qu’il s’agisse de quelques gouttes ou de fuites urinaires plus importantes voire complètes. Elle peut être causée par une maladie (infection urinaire, infection vaginale, calcul urinaire, polype de la vessie, etc.). Parfois c’est aussi la morphologie de l’appareil urinaire qui accentue le risque d’incontinence urinaire.

Il existe également une incontinence urinaire mixte, qui associe ces deux types d’incontinences.

L’incontinence urinaire touche tout particulièrement les femmes, associée ou non à une descente d’organe ou un prolapsus. Il s’agit alors d’une incontinence d’effort, due à un relâchement des muscles du périnée et de la vessie. Ce sont les changements hormonaux de la ménopause qui expliquent ce relâchement, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles