Les incroyables mensonges de Stéphane Bourgoin, expert des tueurs en série

Sa vie, il l’a inventée de toute pièce. Depuis près de trois décennies, Stéphane Bourgoin enchaîne ouvrages, conférences, documentaires, séminaires et apparitions télévisées. Pourquoi ? Car il est l’expert incontesté, mais autoproclamé, des tueurs en série. L’écrivain compte aujourd’hui plus de 34 livres à ce sujet, traduits en onze langues à travers le monde. Et pourtant… il ne possède aucun diplôme dans ce domaine. Mais en janvier 2020, Stéphane Bourgoin a été rattrapé par la vérité. Celui qui se vante d’avoir rencontré, et interrogé, 77 serials killers au cours de sa carrière, ne serait en réalité qu’un imposteur. Dans une série de dix vidéos, la chaîne Youtube 4e Œil Corporation passe en revue ses interventions médiatiques dans le but de défaire chacun de ses mensonges. Bien que les vidéos soient aujourd’hui supprimées en raison d’atteinte aux droits d’auteurs, le collectif animé par “huit passionnés d’affaires criminelles” a révélé de nombreuses incohérences dans son discours au fil des années.

Et bien sûr, après trente ans où aucune de ses affirmations n’a jamais été remise en doute, ces révélations ont créé une vive polémique. Alors Stéphane Bourgoin a-t-il véritablement été formé par le FBI ? A-t-il dispensé des cours à la Gendarmerie nationale et à l’Administration pénitentiaire ? A-t-il résolu des affaires sur lesquelles les policiers bloquaient depuis des années ? Ces 77 rencontres sont-elles avérées ? Sa carrière toute entière est désormais remise en question. Au cours d’une enquête approfondie, nos confrères de Paris Match sont allés à la rencontre du spécialiste des tueurs en série. Au vu de l’ampleur que prend son affaire sur les réseaux sociaux, Stéphane Bourgoin réalise qu’il est temps d’avouer : “J’arrive à l’heure du bilan, mes mensonges me pèsent”, déclare l’écrivain de 67 ans.

Un menteur en série

Il faut dire que son tout premier mensonge date de 1979, et est à l’origine de sa carrière dans le domaine du macabre. Il raconte à qui veut l’entendre que

(...) Cliquez ici pour voir la suite