Incursion armée en Russie : Moscou affirme avoir éliminé les combattants infiltrés

La plus grande incursion armée en Russie, depuis le début du conflit en Ukraine, en février 2022, a été stoppée, à en croire les déclarations de Moscou, ce mardi. La Russie a affirmé avoir « écrasé » grâce à son aviation et à son artillerie, les combattants infiltrés dans la région de Belgorod, depuis lundi.

« Les formations nationalistes ont été bloquées et écrasées », a affirmé le ministère russe dans un communiqué, en référence aux combattants venus d’Ukraine. « Le reste des nationalistes ont été repoussés sur le territoire de l’Ukraine, où les frappes […] se sont poursuivies jusqu’à leur élimination totale », a poursuivi le ministère, affirmant avoir tué « plus de 70 terroristes ukrainiens ».

Des bombardements et au moins 12 civils blessés, selon le gouverneur

Depuis plusieurs semaines, les incursions en territoire russe, dans la région de Belgorod, se sont multipliées. L’opération de lundi, qui a mobilisé des véhicules blindés, de l’aviation et l’artillerie, est notable par son ampleur. Les détails restent encore flous, car rien n’a été confirmé par des sources indépendantes. Selon le gouverneur de la région de Belgorod, plusieurs localités ont été soumises à de « nombreux » bombardements et au moins 12 civils ont été blessés. L’État russe a dû décréter un régime « antiterroriste », lundi, pour procéder à des opérations armées et évacuer des civils. Une première depuis le début du conflit.

À lire aussi « Saboteurs » ou dissidents pro-Ukraine ? Ce que l’on sai...


Lire la suite sur LeJDD