Indications, prise en charge, efficacité : 5 choses à savoir sur la chiropraxie

La chiropraxie est assez proche de l’ostéopathie

Il s’agit de deux disciplines de thérapie manuelle. Mais le chiropracteur dispose également d’outils spécifiques qui lui permettent de réaliser des manipulations instrumentales ou mécaniquement assistées comme la table dite à "drop". Équipée d’un support réglable en hauteur sur lequel est posé l’articulation à traiter, elle permet un geste plus précis, puissant et rapide qui va soulager le patient.

La chiropraxie ne soigne pas uniquement le mal de dos

Même si les cervicalgies ( 30 et 50% des adultes en France) et les lombalgies font partie des indications courantes, elle est préconisée en cas de douleurs articulaires, contractures, limitation du mouvement, sciatiques, tendinites, migraines d’origine cervicale et entorses. Elle peut également soulager certaines douleurs viscérales en lien avec des dysfonctionnements du système musculo-squelettique (par exemple la constipation, les colopathies, les douleurs menstruelles, les douleurs de prostate).

Elle peut aussi soulager les symptômes liés à la fibromyalgie

Cette thérapie manuelle peut être proposée pour soulager les douleurs chroniques diffuses, la fatigue et les troubles du sommeil dont souffrent les fibromyalgiques. Elle est également indiquée en cas d’acouphènes liées à une subluxation cervicale ou à un trouble des articulations de la mâchoire.

Médecins et kinésithérapeutes ne peuvent pas effectuer des manipulations de chiropraxie

Les chiropracteurs sont des thérapeutes manuels formés en 5 ans d’étude après le bac (4960 heures de formation, dont 1000 heures de stages cliniques) dans un institut de formation agréé par le ministère de la santé et le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. La chiropraxie est reconnue comme profession de la santé par une loi et ses textes réglementaires. Les chiropracteurs sont habilités à prendre en charge le patient sans avis médical, à établir un diagnostic dans leur champ de compétence. Leur traitement est conservateur,

(...) Cliquez ici pour voir la suite