Publicité

Indre-et-Loire : "Sur la balançoire au-dessus du corps...", ce suicide présumé qui trouble les enquêteurs

En août 2022, un père de famille est retrouvé sans vie. Si la thèse du suicide est privilégiée, il semblerait que les enquêteurs aient des doutes. En effet, en juin dernier, sa femme est mise en examen pour meurtre. L’homme de 36 ans est retrouvé mort après s’être pendu au bout d’une corde, accrochée à un cerisier. C’est sa femme qui donne l’alerte expliquant avoir réussi à décrocher seule la corde et à desserrer le noeud. Les secours vont alors constater le décès de l’homme. Mais aucun message d’adieu ne sera laissé par la victime. Mais le défunt est connu des services de police. En effet, il a déjà été entendu dans une affaire de violences conjugales. Victime des coups de sa femme, cette dernière sera jugée en mai 2022 et écopera d’une peine de six mois de prison avec sursis. En décembre 2021, l’homme est hospitalisé. Son corps présente des traces de morsures et de griffures. Ainsi, devant ces faits de violence, les enquêteurs demanderont une autopsie lors de la découverte du corps de l’homme. Les résultats ne remettront pas en cause la pendaison mais les médecins vont retrouver une étrange perle dans la trachée de la victime. Ainsi, les proches de l’homme de 36 ans refusent en bloc la thèse du suicide. « D’abord, Charlie n’aurait jamais abandonné ses enfants, il avait trop le sens des responsabilités, estime Jean-Baptiste, son frère aîné. Ensuite, en me rendant sur les lieux, j’ai constaté que certaines (...)

Lire la suite sur Closer

TÉMOIGNAGE. "J'ai quitté mon propre mariage après une blague que j'avais imploré mon mari de ne pas faire"
Super lune du 31 août : ces signes qui vont être directement impactés
La femme d’une figure de la NBA meurt subitement l’année de leurs 25 ans de mariage
Prince Harry : cet objet cher à son coeur qu'il a sacrifié pour son frère William
Cette maladie qui touche des millions de Français affecte également leur vie sexuelle