Infections invasives à méningocoque : un nouveau cas signalé à Strasbourg, quels sont les symptômes à reconnaître ?

iStock

C'est une nouvelle alerte qui ne doit pas être prise à la légère : dans un communiqué publié le 9 janvier, l’Agence Régionale de Santé (ARS) Grand-Est a annoncé qu’un nouveau cas d’infection invasive à méningocoque de groupe B (IIMB), qui peut être à l’origine de méningites ou encore de septicémies, avait été relevé dans l’agglomération de Strasbourg.

Au total, ce sont six signalements qui ont été effectués depuis le début du mois de décembre. "Le nouveau cas est un jeune homme de 16 ans résidant dans le Bas-Rhin qui a dû être hospitalisé", précise l’ARS. Les premiers concernaient de "jeunes adultes" qui avaient "fréquenté des lieux festifs nocturnes" situés dans l'hyper centre-ville de Strasbourg. Un décès a malheureusement été recensé.

"Les investigations épidémiologiques ont permis d’identifier et de traiter à titre préventif par antibiotiques les personnes ayant été en contact à risque avec ce sixième cas", indique l’agence de santé publique. Selon cette dernière, les victimes auraient toutes été contaminées par "la même souche de méningocoque B". Celle-ci serait "rare" et jusqu'alors inconnue dans la région.

"Une personne peut être une porteuse saine du méningocoque B, sans en avoir les symptômes, mais peut continuer à la transmettre à d’autres personnes", rappelle donc l’ARS. Les Strasbourgeois qui se rendent régulièrement dans les bars et discothèques concernés sont invités à "surveiller les symptômes évocateurs" d'une infection invasive à méningocoque, et à appeler le SAMU (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite