Inflation : 8 Français sur 10 disent faire attention à leurs dépenses en réduisant leurs achats

L’inflation a dépassé les 5 % en mai dernier d’après l’Insee. Face à ce phénomène, les Français font désormais attention. La viande, les pâtes ou encore les œufs… Au total, 68 % des ventes de produits de grandes surfaces baissent.

Les Français de plus en plus regardant sur leurs dépenses

La consommation française s’est vue bousculer ces derniers temps à cause de l’inflation. En mars dernier, le gouvernement annonçait déjà une hausse des prix des produits alimentaires. En mai 2022, une augmentation de 5% en France de plusieurs aliments du quotidien a été observée comme les pâtes ou encore le beurre. Comment expliquer un tel changement ? L’augmentation du prix des matières premières, de l’énergie et du transport a provoqué la hausse du prix de certains aliments. La guerre en Ukraine n’a fait qu’accentuer cette tendance. Résultat ? D’après l’entreprise NielsenIQ, 8 Français sur 10 affirment faire désormais attention à leurs dépenses et près de 4 sur 10 estiment être fragilisés par ces hausses de prix. Xavier Ségalié, le directeur général France de NielsenIQ, affirme ainsi que « les foyers français sont désormais très regardants, sélectifs, notamment les foyers modestes, quant aux produits qu’ils consomment et tentent avant tout de réduire le montant total de leur panier ».

A lire aussi >> Hausse des prix alimentaires : quelles astuces cuisine utilisent les Français pour éviter l’inflation ?

Certains produits délaissés par les Français

Les foyers modestes seraient les plus précautionneux face à leurs dépenses. Ils sacrifient ainsi principalement les alcools et les bières (-15%), les jus de fruits (-10%) mais aussi la poissonnerie (-16%) et...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles