• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ingrid Chauvin, maman solo : sa nouvelle vie depuis son divorce avec Thierry Peythieu

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une année s'est écoulée depuis qu’Ingrid Chauvin s'est séparée de Thierry Peythieu, l'homme qui partageait sa vie depuis plus de dix ans. Une séparation quelque peu douloureuse et pourtant décidée d'un commun accord. Il faut dire que le couple, rencontré sur le tournage des Toqués en 2010, a traversé l'une des épreuves les plus dures pour de jeunes parents, la perte d'un enfant. Quatre ans après leur rencontre, leur fille, Jade, disparaît brutalement à l'âge de cinq mois suite à une malformation cardiaque. Un évènement tragique qui soudera le couple pour toujours, et ce... même après un divorce. Aujourd'hui maman célibataire, Ingrid Chauvin apprécie sa nouvelle vie avec son fils, comme elle l'explique à Télé 7 Jours le 2 août 2021.

C'est désormais seule avec son fils Tom, né en 2015, que l'actrice Ingrid Chauvin redécouvre les joies du célibat. Une vie qui semble lui aller comme un gant ! En effet, lorsque nos confrères de Télé 7 Jours l'interrogent sur sa nouvelle vie de maman solo, celle-ci répond spontanément : "[Ma vie] est extraordinaire !" De plus, la rupture de son personnage dans la série Demain nous appartient avec celui d'Alexandre Brasseur lui a permis de passer plus de temps avec son fils : "Cela a libéré énormément de temps que je peux passer avec mon fils. J’ai pu l’emmener à l’école le matin, et le récupérer le soir", a-t-elle expliqué.

Toujours auprès de Télé 7 Jours, Ingrid Chauvin a évoqué la relation très complice qu'elle entretient avec son fils de cinq ans, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles