Insolite : James Bond est-il alcoolique ?

·1 min de lecture

Si James Bond était réel, il aurait sans doute de sérieuses difficultés à jouer les héros et à échapper à la mort. Il a en effet un grave problème : sa consommation immodérée d'alcool (pour ne pas parler de dépendance) ! Deux médecins britanniques, l'un du service des Urgences de Derby et l'autre du Centre hospitalier de Nottingham se sont amusés à éplucher les 14 romans de l’écrivain Ian Fleming publiés entre 1953 et 1966. De cette lecture, ils ont évalué le penchant pour la boisson du célèbre espion, agent de Sa majesté.

Leurs conclusions ont été publiées dans le célèbre British medical journal : le Britannique amoureux des femmes est aussi un inconditionnel de l’alcool et pas seulement du célèbre cocktail Vesper qu'il a inventé (trois doses de gin Gordon, une dose de vodka, un shot de Kina Lillet et un zeste de citron). Au fil des pages des romans, sa consommation hebdomadaire moyenne est de 92 unités d'alcool, soit quatre fois la quantité estimée sans danger pour un homme adulte.

Bond ingurgite 736 g d'alcool par semaine

En excluant les 36 jours où l'agent 007 est en prison, à l’hôpital ou en convalescence, les chercheurs sont parvenus à une quantité totale d’alcool consommée de 1150 unités en 88 jours. Sachant qu’une unité d’alcool en Grande-Bretagne correspond à 8 grammes d’alcool pur (contre 10 en France), on vous laisse faire le calcul : dans les romans Bond ingurgite 736 grammes d’alcool par semaine ! Une consommation (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Alzheimer : dépister la maladie avec une goutte de sang, c'est possible
VIH : le dépistage sera gratuit sans ordonnance dès le 1er janvier 2022
DIRECT Covid-19 en France ce 12 octobre : chiffres, annonces
Déodorants et cancers du sein : fuyez les sels d'aluminium
L'hygromycine A, un antibiotique pour traiter la maladie de Lyme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles