Instagram, Facebook : Jeunes et réseaux sociaux, clap de fin ?

Valérie Josselin

Les enfants du numérique commenceraient à lâcher leur smartphone et même Instagram ! Vraiment ?

Certes, ils quittent Facebook, un « truc de vieux » –  comprendre « un truc de parents » – pour Gabin, 17 ans. D'après une étude Diplomeo publiée en 2019, c'est un fait : le réseau social aux 2,5 milliards d'utilisateurs dans le monde, dont 37 millions en France, n'attire plus les ados. Près de 17 % des jeunes Français confient avoir supprimé Facebook de leur smartphone, 22 % chez les 16-18 ans et 15 % chez les 19-25 ans. Plus surprenant, ils auraient aussi tendance à bouder leur smart-phone et même à quitter Instagram et Snapchat. « Je n'y crois pas ! » tranche la mère de Gabin. Et pourtant… Tous les jeunes ne forment pas un groupe uniforme de « digital natives » (enfants du numérique) scotchés à leur portable. Certains, en effet, se déconnectent et d'autres refusent d'être trop connectés.

Les prémices du ras-le-bol

Une étude publiée en 2018 dans le quotidien britannique The Guardian avait déjà confirmé cette tendance, précisant même que 63 % des collégiens et lycéens britanniques seraient contents si les réseaux sociaux n'avaient jamais été inventés ! Parmi eux, Amanuel, une lycéenne de 16 ans, qui expliquait : « Sur Instagram, je présentais comme la plupart des gens une version malhonnête de moi-même. » Mais aussi Sharp, 13 ans : « Je préfère ne pas savoir ce que les autres pensent de moi. » Et en France ? « Je préfère passer mon temps dans le monde réel plutôt que sur mon téléphone, assure...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi