Instagram, un "ogre numérique" qui dévore les adolescents, selon Éliette Abécassis

·1 min de lecture

Et si Instagram était une version moderne du Petit Poucet ? Les enfants se perdent dans ce fil d'actualité comme dans une forêt avant d'être mangés par un "ogre numérique" qui n'est autre que ce célèbre réseau social. Cette hypothèse est avancée par Éliette Abécassis, écrivaine, réalisatrice et scénariste, venue présenter son nouveau roman Instagrammable, mercredi, dans l'émission Culture Médias sur Europe 1. 

"J'ai eu le sentiment de perdre mes enfants"

C'est d'une autre histoire qu'Éliette Abécassis a tiré son nouveau roman. Celle des Liaisons dangereuses, l'œuvre célèbre de Pierre Choderlos de Laclos, parut en 1782. "Pendant le confinement, j'étais à la campagne, je n'avais qu'un seul livre sous la main", raconte-t-elle. L'écrivaine explique avoir "réadapté" dans une version moderne ce classique de la littérature française. Les personnages sont presque les mêmes : "Le séducteur, la marquise de Merteuil, une grande manipulatrice qui est en fait l'influenceuse, et Sasha, une jeune fille un peu naïve qui va se laisser conduire par ce couple infernal." 

>> Retrouvez Culture Médias en replay et en podcast ici

Mais cette idée de roman est apparue d'abord par un constat tiré de sa vie personnelle. "J'ai vu mes enfants basculer du jour au lendemain dans Instagram et j'ai eu le sentiment de les perdre", confie la romancière. C'est pour cela qu'elle a souhaité raconter "l'envers du décor, ce qui se passe réellement dans ce monde enchanté d'Instagram". "Sous ce côté magnifique ...


Lire la suite sur Europe1