Installer un poulailler dans son jardin : ce que dit la loi

·1 min de lecture
Installer un poulailler dans son jardin : ce que dit la loi

Posséder son propre poulailler offre de nombreux avantages, comme celui d'avoir des œufs frais, s'occuper des poules... Mais un poulailler peut aussi entraîner de nuisances et des dangers sanitaires. Alors, comment bien respecter les règles en vigueur ?

Installer un poulailler dans le jardin : quelle réglementation ?

Avant de vous lancer dans l'installation et la construction d’un poulailler, il est essentiel de se renseigner en amont dans la mairie de votre commune ou en préfecture. Certaines interdisent cet élevage, notamment dans les lotissements. Bien sûr, la réglementation diffère selon la surface du poulailler et le nombre de poules. Ainsi, aucune déclaration n'est requise pour un poulailler d’une surface inférieure à 5 m². Cependant, une déclaration de travaux devra être faîte en mairie si la superficie de votre poulailler va de 5 à 20 m². Aussi, pour une surface égale ou supérieure à 20 m², il vous faudra un permis de construire.

Installer un poulailler dans son jardin : attention aux voisins

Avoir un poulailler dans son jardin implique quelques nuisances sonores (notamment si un coq est présent), ainsi que la présence d'odeurs. C'est pourquoi, pour éviter que vos voisins ne se plaignent, il faut essayer d'installer votre poulailler à un endroit assez éloigné. Pensez à bien nettoyer votre poulailler de manière régulière, et à ramasser les déchets. Vous pouvez utiliser de la Lire la suite sur Mon Jardin & ma maison

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles