Insuffisance cardiaque : 200 médecins appellent à un meilleur dépistage

·1 min de lecture

On dit souvent de l'insuffisance cardiaque que c'est "la grande oubliée" des maladies cardiovasculaires. Pourtant, c'est une maladie chronique qui "concerne directement ou indirectement plus de 3 millions de Français, qu'ils soient patients ou proches aidants", souligne le cardiologue Thibaud Damy, président du programme Optim'IC. Ce programme, autour duquel 200 médecins se sont rassemblés, plaide en faveur d'une meilleure prise en charge de cette maladie méconnue, via notamment un dépistage précoce et des campagnes d'information.

Le programme Optim'IC qui rassemble des sociétés savantes et des associations de patients impliquées dans l'insuffisance cardiaque (Fédération hospitalière de France, Collège national des cardiologues français, Alliance du coeur...), pointe "un diagnostic de l'insuffisance cardiaque souvent tardif", "une prise en charge principalement hospitalière mobilisant d'importantes ressources", ou encore "une articulation des soins entre la médecine hospitalière et la médecine de ville à optimiser".

Ce qu'il faut savoir sur l'insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque correspond à une anomalie de la pompe cardiaque qui ne permet plus un apport en oxygène et en nutriments suffisant. Elle touche 1,5 million de personnes en France et elle est la première cause d'hospitalisation des personnes de plus de 65 ans. " Ces hospitalisations sont suivies par de nombreuses réhospitalisations qui impactent la qualité de vie des patients et engendrent (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Reconstruction mammaire après un cancer : le reste à charge, encore un frein pour certaines femmes
DIRECT Covid-19 en France ce 5 juillet : chiffres, annonces
Variant Delta (indien) : symptômes, vaccination, progression en France
Sommeil : se coucher tard augmente le risque d'obésité
La fibromyalgie serait une maladie auto-immune

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles