INTERVIEW - Faustine Bollaert : "J’arrive à m’oublier si je sais que je vais être utile"

·1 min de lecture

Vous êtes forcément déjà tombé sur son émission en début d'après-midi. Avec Ça commence aujourd’hui, sur France 2, Faustine Bollaert débarque quotidiennement dans les salons “à l'heure du café”. Les histoires des invités qui viennent se lover dans son canapé, Faustine Bollaert les vit. “Je me demande toujours ce que sa mère va prendre ce qu’il dit”, nous confie-t-elle. Après le tournage, l’animatrice, mi-grande sœur, mi-bonne copine, ne tourne pas toujours la page : “Quand ils attendent les résultats d’une échographie, d’un examen, ou s’ils ont changé de vie, j’ai envie de savoir !” Si elle ne s’était pas lancée dans le journalisme, cette maman de 2 enfants (Abbie, 7 ans et Peter, 5 ans), mariée avec l’écrivain Maxime Chattam (devenu maître des romans policiers), se serait bien vue à la tête d’une agence matrimoniale. “J’ai toujours ce petit côté fleur bleue, j’aime rendre heureux.” Est-elle heureuse ? Assurément. Parfois un peu “inquiète” de tomber sur un livre intitulé “Donner un sens à la mort” sur le bureau de son mari et destiné à son travail d'écriture, Faustine Bollaert tente, elle, de donner un sens à la vie des personnes qui écrivent l’histoire de son émission. Le reste du temps, l’animatrice de 42 ans profite des plaisirs simples de sa vie : “faire de la décoration, voyager, voir les copines, parler fringues, faire des balades avec les chiens.” Ou se lancer dans un Twister avec les enfants “à 8 heures du matin”. “D’habitude, c’est plus le rôle de mon mari, qui est un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite