• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

INTERVIEW - Laëtitia Milot, dans "Pour te retrouver" sur M6 : "Cette histoire m'a serré les tripes"

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Laëtitia Milot a joué les mannequins pour Femme Actuelle. Vous retrouverez ses coups de cœur mode dans le numéro en kiosque le 23 août 2021. Nous en avons profité pour parler avec elle de Pour te retrouver, le téléfilm de M6 sur la disparition d'un enfant autiste dans lequel elle joue aux côtés de Assaad Bouab et Arthur Jugnot.

Femme Actuelle : on vous verra bientôt sur M6 dans le téléfilm Pour te retrouver. Un rôle que vous avez pris très à cœur, comme toujours ?Laëtitia Milot : Cette histoire m'a serré les tripes. L'équipe nous a donné beaucoup de choses à lire sur l'autisme, notamment le livre de Eglantine Eméyé sur son fils Samy. Quand j'ai vu le résultat final, j'ai trouvé le film très joliment réalisé, avec ces flash backs qui expliquent bien le combat du couple autour de cet enfant, et leurs différentes façons de le vivre.

Vous partagez beaucoup de votre vie sur les réseaux. Cette transparence ne vous pèse jamais ?L.M.: Au départ, il y a tout simplement l'envie d'avoir des pages qui me ressemblent. Quelque chose de détendu, amical, chaleureux, où l'on ne se prend pas la tête. J'aime bien avoir l'avis du public. J'essaie de répondre à un maximum de gens, autant que possible et bloque tout de suite les malveillants.

Entre l'écriture, les tournages, les vidéos de cuisine, votre action auprès d'EndoFrance qui lutte contre l'endométriose: vous n'arrêtez jamais!L.M.: Je suis très active, c'est vrai. En ce moment, j'avance sur le tome 2 de mon roman Selia à paraître en 2022. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles