INTERVIEW - "On ne s'en remet jamais" : le témoignage de Véronique, mère d'un enfant volé

Femme Actuelle

Véronique Piaser-Moyen et son mari Jean-Noël ont adopté leur fille Titania en 1985, au Sri Lanka. Mais leur vie a basculé dans l'inimaginable en octobre 2018. À l'époque âgée de 33 ans, la benjamine d'une fratrie de trois enfants prépare un voyage dans son pays d'origine pour y retrouver sa mère biologique. Ses parents domiciliés à Montauban (Tarn-et-Garonne) découvrent alors qu'ils ont été bernés par des trafiquants de bébés volés. Véronique Piaser-Moyen, artiste-peintre, a conté sa terrible histoire dans un livre, Titania, histoire d'un baby business (éd. Atramenta). "Nous avions suivi le chemin légal, en faisant une demande d'adoption à la DDAS. Nous avions le nom d'une personne, une directrice d'orphelinat, qui pouvait nous recevoir pour nous proposer un enfant à l'adoption", raconte la sexagénaire auprès de Femme Actuelle, jeudi 19 janvier 2023. Mais dès leur arrivée à Colombo, la capitale, ils remarquent des défaillances dans l'organisation, comme lorsque cette certaine Mme Perera leur promet un fillette de 15 jours, mais leur apporte un bébé bien plus âgé. "On s'est trompé d'enfant, ce n'est pas le vôtre", leur a-t-on dit, en leur confiant, contre 10.000 francs, leur véritable enfant.

Après un voyage rocambolesque à l'autre bout du monde, le soulagement d'avoir enfin rencontré leur fille a pris le pas sur la méfiance. Aux côtés de leurs trois enfants, la vie de Véronique et Jean-Noël Piaser a continué sa route, comme toute famille normale. Il a fallu attendre trois décennies (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite