INTERVIEW - Stéphane Bern : "Notre passé, c’est aussi notre avenir"

Corbis via Getty Images

Stéphane Bern : La mission que je mène consiste d’abord à inventorier le patrimoine en péril et à trouver de nouvelles formes de financement. Je me suis inspiré de l’Angleterre et j’ai eu l’idée du loto du patrimoine. Ce ne sont pas les autorités qui choisissent les monuments, ce sont les Français eux-mêmes grâce à une plateforme participative (www.missonbern.fr). Ensuite, on les sélectionne selon quatre critères : l’état général, le projet de valorisation, l’impact économique et le budget. Nous avons eu 4 800 demandes depuis cinq ans et nous avons sélectionné 745 monuments qu’il fallait urgemment sauver. Je choisis dix-huit sites emblématiques par an qui deviennent mes ambassadeurs. Le dernier jour d’août, j’annonce les cent autres sites qui seront aidés, un par département. En cinq ans, nous avons récolté 200 millions d’euros et nous avons (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite