INTERVIEW Verino: "J'ai rencontré l'amour de ma vie à 17 ans grâce au Téléthon"

Olivier Balestriero, dit Verino, préfère jouer et progresser toute sa vie plutôt que connaître un pic éphémère."Je n'ai pas spécialement besoin qu'on m'admire", dit-il franchement. Cette logique de carrière en dit long sur le personnage, humble, tenace, discret, indépendant… et de là, sur la qualité du rapport établi avec son public. De sa gentillesse naturelle, ce jeune papa a fait un ton unique, une façon d'aborder même les sujets les plus graves - en brouillant joliment les pistes entre l'écriture et l'improvisation. Résultat : ses tournées affichent complet, quand beaucoup d'autres spectacles doivent reporter. Son spectacle Focus repasse par Paris en juin (quatre soirs au Comédia) avant quelques festivals d'été, et d'autres villes à la rentrée. L'affaire Verino tourne bien, très bien même, mais rien n'était gagné d'avance. Parmi ses atouts, le binôme ultra-solide qu'il forme avec sa femme Marion, rencontrée au lycée…

Femme Actuelle: Reprenons depuis le début: Vous grandissez à Nancy, et vers 8 ans, vous parlez d'un premier contact avec l'humour sur scène : un spectacle de Jean-Marie Bigard

Verino: Oui, à force je me demande si je n'ai pas fantasmé ce souvenir d'avoir vu Bigard sur scène devant des gens. En tout cas, je vois un mec tout seul sur scène qui fait des blagues et je me dis "Hmm, ça a l'air cool". Je suis assez flemmard de base… L'idée de travailler mon piano pendant 25 ans avant de pouvoir montrer mon travail, je me dis que je ne peux pas y arriver. Par contre, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles