Vers intestinaux dans les selles (oxyure, ténia) : faut-il s’inquiéter ? Comment réagir ?

Les vers intestinaux sont des parasites. Autrement dit, ils vivent dans le tube digestif d'autres organismes, à leurs dépends. On parle aussi de "parasitoses intestinales". Les vers les plus fréquents en France, notamment chez les enfants, sont les oxyures. Plus rarement, on retrouve le ténia, l’ascaris et la douve du foie. Une bonne hygiène permet de les éviter facilement et de limiter leur propagation.

Oxyure, ténia, ascaris... À quoi ressemblent les vers intestinaux ?

Les vers les plus rencontrés, mais aussi les plus bénins, sont les oxyures. On parle alors d’oxyurose. Ces petits vers blancs mesurent entre 5 et 10 mm de long. Ils sont très répandus chez les enfants, et très contagieux. La contamination se fait par l’ingestion d’œufs en portant des aliments, objets ou mains souillées à la bouche. Les œufs éclosent au niveau de l’intestin. Le ver atteint sa taille adulte en 3 semaines, durant lesquelles il a eu le temps de migrer jusqu’au rectum. Chaque ver femelle pond environ 10 000 œufs en marge anale, généralement la nuit. Autre ver, l’ascaris. Il peut mesurer jusqu’à 15 cm et colonise l’intestin grêle, où il se nourrit du contenu intestinal. On parle d’ascaridiose. En France, elle est généralement importée par des voyageurs. Le ténia, plus connu sous le nom de ver solitaire, peut mesurer jusqu’à 8 mètres de long. Très répandu, il peut se faire très discret. Comme...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles