Intestins hypersensibles : gare au gluten !

Lise Bouilly

Diarrhée, dou­leurs abdominales, amaigrissement, anémie... Vous êtes peut-être intolérant au gluten. Une hypersensibilité qui met les intestins en vrac. Ce trouble peut faire partie du syndrome de l'intestin irritable (SII), mais il peut aussi être isolé. Focus sur le coupables. Nos experts : Le Pr Christophe Cellier, gastro-entérologue et hépatologue à l'hôpital Georges-Pompidou (Paris), le Pr Joël Doré, directeur de recherche à l'Inra et directeur scientifique de MetaGenoPolis, le Dr Pierre Nys, endocrinologue-nutritionniste, et le Dr Catherine Serfaty Lacrosnière, nutritionniste.

Le gluten : bien distinguer l'intolérance et l'hypersensibilité

C'est la nouvelle « maladie » qui touche les pays industria­lisés : l'intolérance au gluten. A tel point que nombre de personnes ont supprimé le blé de leur alimentation et que l'on trouve désormais dans des restaurants les mentions « contient du gluten » ou « sans gluten » pour désigner des plats sur la carte. Il faut dire que le blé a subi des modifica­tions génétiques ces dernières dizaines d'années et n'a plus grand­-chose à voir avec le blé de nos ancêtres. Ce qui pour­rait expliquer qu'il soit parfois mal supporté… Mais il y a intolérance et intolérance… Comprenez qu'il existe deux types de troubles provoqués par le gluten : d'une part la maladie cœliaque et, d'autre part, l'hypersensibilité.

C'est quoi au juste le gluten ?

Il s'agit d'un mélange de protéines présentes dans la farine de céréales (seigle, orge, avoine, blé) ou dans certains aliments hors catégorie (jambon, chips, sauce tomate, etc.), parce qu'il est alors utilisé comme additif, d'où l'importance de vérifier la composition des produits. Le terme gluten vient du latin « glu » (pour « colle »). Sa fonction est de donner du volume et de l'élasticité aux aliments (pain, viennoiseries, pâtes, etc.). Cette vertu se révèle donc gastronomique, et non nutritive.

La maladie cœliaque, une vraie intolérance

Que se passe-t-il ? La maladie cœliaque est une maladie...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi