Intolérance alimentaire : quels tests et examens médicaux peut-on faire pour la diagnostiquer ?

Cottonbro studio- Unsplash

L’intolérance alimentaire est une réaction inflammatoire liée à une malabsorption de certains aliments et/ou d’additifs qui atteint le tube digestif (intestin grêle, estomac, côlon).

L’allergie alimentaire doit être distinguée de l’intolérance alimentaire. Après l’ingestion de l’allergène, le système immunitaire réagit directement par différents signes digestifs ou cutanés dans le cas d’une allergie alimentaire tandis que cette réaction s’installe plus progressivement pour une intolérance alimentaire.

L’intolérance alimentaire se caractérise par diverses manifestations digestives. Le patient peut notamment souffrir de maux de ventre, de gaz, de ballonnements, de vomissements, de reflux gastrique, d’une diarrhée ou d’une constipation. Des maux de tête, une éruption cutanée ainsi qu’une sensation de malaise peuvent également être identifiés.

"Les personnes concernées par une intolérance alimentaire indiquent généralement ressentir une importante fatigue. Elle est liée à la sursollicitation du tube digestif", précise le Docteur Faïza Bossy, médecin généraliste.

Contrairement à l’allergie, le pronostic vital n’est pas engagé lors d’une intolérance alimentaire. "Ce phénomène est adaptatif, progressif et réversible même si les causes qui en sont responsables sont difficiles à cerner", souligne la médecin généraliste. Quant à l’allergie alimentaire, elle peut être à l’origine d’un choc anaphylactique. Cette complication grave peut induire des troubles respiratoires, une chute de la tension (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite