Intolérance au lactose : test, symptômes, aliments à éviter, et que manger

L’intolérance au lactose concerne une grande partie de la population mondiale. Cette intolérance est liée à un défaut de fonction d’une enzyme particulière, la lactase, ce qui empêche la bonne assimilation du lactose. Un régime d’éviction du lactose ou la prise de lactase permet d’éviter les différents symptômes de l’intolérance au lactose.

Le lactose est aussi appelé sucre du lait. On retrouve le lactose dans le lait de vache, le lait de brebis, mais aussi dans le lait de chèvre. Il s’agit d’une petite molécule, qui est composée de deux glucides simples appelés glucose et galactose. Quand on ingère du lactose, celui-ci, pour être digéré, doit être scindé en glucose et galactose : en effet, les cellules de l’intestin grêle n’absorbent que des petits glucides simples (qui ensuite vont rejoindre le sang et la circulation porte pour rejoindre le foie et les autres organes). La coupure du lactose s’effectue grâce à une enzyme intestinale appelée lactase. Mis à part les populations originaires du nord de l’Europe, la majeure partie de la population mondiale ne possède pas de lactase active.

D’après une étude parue dans le prestigieux journal The Lancet, plus de 65 % de la population mondiale souffre d’une intolérance au lactose liée à la déficience de la lactase. Quand la lactase est absente, le lactose ne peut plus être scindé en glucose et galactose, qui ne peuvent donc pas être absorbés. Le lactose se retrouve donc dans le côlon où il va ensuite être fermenté par les bactéries (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles