Intolérances alimentaires : comment fait-on le diagnostic ?

·1 min de lecture

Un cheesecake qui passe mal, un plat de pâtes qui ballonne, et vous voici tenté d'incriminer le lait ou le gluten... Attention aux erreurs de diagnostic, prévient le Dr William Berrebi, gastro-entérologue : "Certains patients ont des troubles digestifs accompagnés de maux de tête, des symptômes qui pourraient faire penser à une intolérance alimentaire, mais qui parfois sont en réalité le signe de crises migraineuses. Il faut faire un interrogatoire complet du patient et agir avec méthode pour poser un diagnostic d'intolérance alimentaire."

Procéder par élimination est le plus sûr, mais surtout le plus sage pour ne pas passer à côté d'une pathologie plus grave. Il peut être utile de rechercher des antigènes spécifiques à la maladie cœliaque ou de faire doser la calprotectine fécale (par analyse des selles) pour écarter le diagnostic d'une maladie inflammatoire chronique de l'intestin. Si ces examens sont normaux, un régime d'éviction puis de réintroduction des aliments suspectés de provoquer des symptômes permet de valider, ou non, le diagnostic d'intolérance alimentaire.

Il faut bien distinguer allergie et intolérances

Beaucoup d'intolérances alimentaires "miment" les symptômes de l'allergie. Mais avec des différences de taille. "Les allergies alimentaires impliquent le système immunitaire, ce qui n'est pas le cas des intolérances" rappelle le Dr Chabane. Dans le cas d'une allergie, les cellules immunitaires ont été une première fois sensibilisées (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Pesticides : quel est (vraiment) leur impact sur notre santé ?
Porter des baskets tous les jours : est-ce déconseillé ?
DIRECT Covid-19 en France ce 1er juillet : chiffres, annonces
Covid-19 : on vous explique le rétrotracing (ou traçage à la japonaise) généralisé le 1er juillet
Protocole sanitaire en entreprise : on peut à nouveau manger à la cantine !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles