Intoxication alimentaire pendant la grossesse : quels sont les risques ?

Les intoxications alimentaires liées à la présence de bactéries ou de parasites impactent généralement peu les adultes en bonne santé. Les femmes enceintes, en revanche, doivent tout faire pour les éviter : leur système immunitaire est plus fragile, ce qui les rend plus vulnérables aux risques de complications. Quels signes doivent alerter ? Quand consulter ? Quelles précautions prendre au quotidien pour limiter les infections ? Le point avec Fiona Dumur, diététicienne-nutritionniste au CHRU de Lille.

Rappel : qu'est-ce qu'une intoxication alimentaire ?

Une intoxication alimentaire désigne une réaction de l'organisme liée à la consommation d’un aliment contaminé, toxique ou d’une eau souillée. Elle peut survenir à tout âge et à n'importe quelle période de l'année.

"Le plus souvent, il s'agit d'une bactérie (salmonelle, escherichia coli, listéria, etc), explique l'experte. Mais d'autres agents pathogènes peuvent être en cause, comme un virus, un parasite, une mycotoxine, etc". L'intoxication se manifeste suite à une rupture de la chaîne du froid, au non-respect des règles d’hygiène ou encore au dépassement des dates de péremption.

À noter : dans certains cas, l'intoxication fait suite à l'ingestion d'un agent toxique (plantes, champignons vénéneux, pesticides, métaux lourds, etc). On parle alors de toxi-infection.

...

Lire la suite