Inutiles, voire dangereux, les conseils beauté TikTok inquiètent les médecins

·1 min de lecture

Aux Etats-Unis, certaines tendances vues sur TikTok inquiètent les médecins. Tirer sur son cuir chevelu, se percer la peau avec des micro-aiguilles... des « conseils beauté » qui ne sont pas sans danger.

Dormir avec une épaisse couche de Vaseline sur le visage pour l’hydrater, boire des tasses d’eau à la chlorophylle pour lutter contre les boutons disgracieux, se faire des micro trous dans les pommettes pour booster la production de collagène… Si ces idées peuvent sembler saugrenues, elles sont très populaires sur TikTok, le réseau social phare de la génération Z. Mais ces astuces beauté artisanales et peu onéreuses ne sont pas sans danger. 

Aux Etats-Unis, des médecins s’inquiètent d’ailleurs de ce phénomène qui prend de l’ampleur chez les jeunes Américains, rapporte le New York Times. Un des médecins interrogés par le quotidien, le dermatologue Dendy Engelman, s’étonne : « C’est drôle parce que les patients sont souvent si timides dans notre bureau à l'idée d'essayer des traitements. Mais quand ils voient quelque chose fait sur Instagram par un influenceur de 18 ans, ils se disent "Bien sûr !" »

Des « outils maison » à l’origine de complications

Sur TikTok, le hashtag #microneedling cumule plus de 251 millions de vidéos et flirte avec le buzz depuis le printemps. Preuve de l’engouement de ses jeunes utilisateurs pour cette technique qui peut être douloureuse, puisque des dizaines de petites aiguilles percent les couches de l’épiderme et du derme, pour forcer la peau à cicatriser et donc produire du collagène. Cette intervention promet de redonner de l’éclat et de repulper la peau. « Le microneedling est une pratique...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles