"Il irait en prison" : l'étonnante confidence de Line Renaud sur son histoire d'amour avec Loulou Gasté

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Line Renaud et son époux Loulou Gasté ont partagé un amour sans égal durant 45 ans. La comédienne a rencontré l'amour de sa vie à Paris, alors qu'elle est âgée de 17 ans. Au moment de leur rencontre, Loulou Gasté a 40 ans. Malgré cette différence d'âge, les tourtereaux sont restés ensemble jusqu'à la mort du compositeur, en janvier 1995. Depuis, Line Renaud n’a "plus eu besoin d'avoir un homme" dans sa vie, comme elle l'a confié à nos confrères de Gala, au mois de mars 2021. Pour autant, la grande amie de Dany Boon croulait sous les propositions. "Il m'est arrivé d'être courtisée", a-t-elle ajouté à nos confrères. Dans l'ouvrage Quelles vies !, paru jeudi 5 mai aux éditions Buchet Chastel, de nombreuses personnalités ont accepté de raconter des moments marquants de leur vie. Et parmi elles, Amanda Lear, Eva Joly ou encore Line Renaud. L'actrice de 93 ans s'est notamment confié sur le début de son histoire d'amour avec Loulou Gasté.

Désireuse de se confier sur celui qui a partagé sa vie pendant plus de 40 ans, Line Renaud a déclaré ceci : "J'imaginais un monsieur âgé, puisque je le chantais depuis mes 12 ans ! Et je me retrouve devant un type superbe, un sourire à la Ray Ventura, habillé comme un prince", s'est-elle souvenue. Présente sur le Tour de France à ses débuts, la vice-présidente du Sidaction a ajouté ceci : "On ne voyait pas ça dans mon coron. Une allure folle et le voilà qui saisit une guitare pour que je chante. Où suis-je ? Que fais-je là ? Mon audace s'envole". La (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles