Iran : une adolescente meurt après avoir participé à des manifestations

© Getty Images

Au moins 92 personnes ont été tuées depuis le début des manifestations déclenchées par la mort de Mahsa Amini selon l’ONG Iran Human Rights. La mort d’une adolescente dans des circonstances troubles pourrait encore attiser les protestations qui secouent l’Iran depuis la fin septembre.

Les circonstances entourant la mort d’une adolescente qui avait pris part à des manifestations à Téhéran n’étaient toujours pas claires mercredi, la justice iranienne réfutant tout lien entre son décès et le mouvement de contestation déclenché par la mort de Mahsa Amini.

Plusieurs médias persans basés hors d’Iran ont rapporté que la famille de Nika Shahkarami, 16 ans, n’a pas été autorisée à l’enterrer dans son village natal et que deux de ses proches ont été arrêtés.

Nika Shahkarami a disparu le 20 septembre après être allée participer à une manifestation à Téhéran, avait indiqué sa tante Atash Shahkarami sur les réseaux sociaux. Ce n’est que le 1er octobre que la famille a été autorisée à voir son corps, pour l’inhumer dans sa ville de Khorramabad (ouest) le jour de son 17e anniversaire, a précisé sa tante.

Cependant, selon la BBC en persan et le média Iran Wire, les autorités l’ont enterrée secrètement lundi, jour coïncidant avec son anniversaire, dans un autre village pour éviter que ses funérailles ne déclenchent de nouvelles manifestations.

LIRE AUSSI >> Iran : Pour Nasibe Shamsaei, se couper les cheveux c’est « arracher la main du régime »

Des proches arrêtés

Des images diffusées sur les réseaux sociaux, notamment par le Center for Human Rights in Iran, basé à New York, montrent une manifestation organisée en sa mémoire à Khorramabad. « C’est ton anniversaire ma chérie ! », a crié sa mère...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi