En Iran, le contrôle du port du voile renforcé... par SMS

En Iran, le contrôle du port du voile renforcé... par SMS - Abaca
En Iran, le contrôle du port du voile renforcé... par SMS - Abaca

En Iran, les femmes qui seront surprises à ne pas porter le voile en voiture recevront désormais... Un SMS. Une nouvelle étape dans la surveillance et la répression.

Alors que les mobilisations se poursuivent en Iran, les citoyennes font face à de nouvelles formes d'oppression. Dans le cadre du programme Nazer-1 (signifiant "surveillance" en persan), initié il y a déjà deux années de cela, c'est désormais la présence - ou non - du port du voile en voiture qui sera minutieusement contrôlée. Chaque contrevenante recevra ainsi... Un SMS, directement envoyé par les services de police.

Un message, relate Le Parisien, qui devrait être le suivant : "L'absence du voile a été observée dans votre voiture. Il est nécessaire de respecter les normes de la société et de veiller à ne pas répéter cet acte". Effrayant. Pour quelles conséquences ? Une première version du SMS mentionnait "des suites légales ou judiciaires" mais à l'heure actuelle, la question demeure quant aux effets du non-respect de cette mesure.

La raison de ces textos, on s'en doute, est plus limpide : instaurer un climat de méfiance et de peur en affirmant par cette voie un contrôle du corps des femmes. Une initiative déployée dans tout le pays.

Quelle année 2023 pour les iraniennes ?

Couplées à l'idée d'un véritable code vestimentaire, ces alertes par SMS inquiètent les citoyennes iraniennes en ces prémices de nouvelle année. Et pour cause, cela fait de longs mois déjà que celles-ci descendent dans les rues, retirent et brûlent leur voile, afin de s'indigner de la mort suspecte de Mahsa Amini, 22 ans, décédée après son arrestation par la police des...

Lire la suite

VIDÉO- Mansour Bahrami : "Les Iraniens arrivent à une situation où il vaut mieux mourir que vivre. Ils se sacrifient pour ceux qui restent"