Isabelle Adjani et Yamina Benguigui : “Nous aussi, on a des familles compliquées”

·1 min de lecture

Avec le film Sœurs, Yamina Benguigui signe un drame familial porté par Maïwenn, Rachida Brakni et Isabelle Adjani. Cette dernière a accepté de se livrer au côté de sa réalisatrice lors d’une interview accordée à Femme Actuelle avant la sortie du film en salle, le 30 juin 2021. L’occasion pour les deux artistes de se confier sur leur vie professionnelle, mais aussi - et surtout - sur leur vie personnelle, et notamment leur passé familial, qui inspire à chacune leur métier respectif. “On a besoin de connaître l’origine biologique de son histoire et une terre, une culture, est une origine biologique”, commence par nous expliquer Isabelle Adjani. “À force de ne pas raconter son histoire, on se trompe d’histoire.” Et de poursuivre : “Là, on est en train de rentrer dans un monde qui va être brassé de multiples cultures [...] La discorde familiale, elle existe, je crois… chez tout le monde. Nous aussi, on a des familles compliquées ou complexes.”

Lorsqu’on leur demande si elles retrouvent une référence à leur héritage culturel dans leur quotidien, Yamina Benguigui lâche, du tac au tac : “La convivialité autour des plats !” Et de préciser, en rigolant : “Mon quotidien, c’est la cuisine. Voilà !” Après avoir vanté la qualité du couscous de Yamina Benguigui, Isabelle Adjani avoue, de son côté : “Moi, ce n’est sûrement pas la cuisine… Je suis nulle en cuisine ! Ma mère était allemande, donc moi, je mangeais le couscous absolument sublime que mon père préparait en brassant lui-même la semoule. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles