Isabelle Boulay et Eric-Dupont-Moretti : une intimité « compliquée »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Isabelle Boulay s’est récemment confiée sur sa vie amoureuse qu’elle partage depuis 2016 avec Eric Dupont-Moretti.

En couple depuis 2016 avec Eric Dupont-Moretti, Isabelle Boulay garde sa vie privée la plus secrète possible. La chanteuse québécoise n’est pas du genre à s’épancher dans la presse sur ses amours avec l’ancien avocat et ministre de la Justice. Ce samedi 4 juin, lors d’une interview pour « RTL », celle qui a vendu plus de 4,5 millions de disques à travers le monde a cependant fait exception à la règle, révélant des détails sur son couple.

Trouver son « espace de liberté »

« Éric, de par le métier qu'il pratiquait avant de devenir ministre de la Justice, a encaissé des coups terribles. C'est quelqu'un qui est extrêmement sensible, mais qui a développé une épaisseur de cuirasse assez importante », explique Isabelle Boulay. La chanteuse est également revenue sur les changements qu’ont impliqué sa nomination au poste de ministre de la Justice en 2020 : « Quand j'ai appris qu'il allait devenir ministre de la Justice, j'avais l'impression que quelque chose allait nous échapper, mais au contraire je pense que ça nous a encore plus rapprochés (…) C’est sur que le domaine de l’intimité devient un peu plus compliqué, on vit avec une équipe de sécurité qui est toujours juxtaposéemais c’est vraiment des gens très agréables. » Des contraintes que celle qui partage sa vie a parfaitement réussi à intégrer : « Je trouve vraiment mes espaces de liberté, je suis capable de m’échapper dans mon imaginaire et le métier que je...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles