Isolement des personnes âgées : et si vous deveniez famille d'accueil ?

Brigitte Valotto

Les Ehpad ne sont pas les seules alternatives pour loger nos seniors isolés. Les familles d'accueil en sont une et se développent partout en France?

« Ici, je suis comme chez moi et j’ai même pu apporter mes souvenirs », se félicite Geneviève, 93 ans, hébergée chez Camille, 56 ans, avec deux autres pensionnaires. Installées dans le salon, elles tricotent et regardent la télé. Chacune dispose de sa propre chambre. En devenant « accueillante familiale », formée, encadrée et agréée pour cinq ans par le conseil départemental, Camille s’est engagée à fournir une présence « accueillante et stimulante » en plus du gîte, du couvert et d’une aide dans les gestes du quotidien. Cette formule d’accueil, encore confidentielle (6 700 personnes accueillies et 7 404 accueillants agréés, selon une enquête de l’Ifrep¹ publiée en avril 2015), est appelée à se développer. Elle offre une alternative aux Ehpad surchargés et plus impersonnels. L’association Famidac l’estime à partir de 1 498 € par mois, soit moins cher qu’un Ehpad, dont le prix mensuel médian, en 2017, était estimé à 1 953 € par la CNSA² . Pour en savoir plus, contactez le Clic³ de votre département. Vous pouvez aussi consulter le site de l’association nationale des accueillants familiaux, famidac.fr, et celui du gouvernement, pour-les-personnes-agees.gouv.fr. 

¹Institut de formation, de recherche et d’évolution des pratiques médico-sociales.
²Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie.
³Centre local d’information et de coordination gérontologique (liste disponible dans votre conseil départemental).

>A ...Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi