Ivan Jablonka examine sa propre masculinité dans une enquête captivante

Mathieu Dejean
·1 min de lecture
© Hermance Triay/Seuil
© Hermance Triay/Seuil

Le nouveau livre d’Ivan Jablonka est un rejeton lointain mais direct du mouvement MeToo. L’auteur lui rend hommage dans ses dernières pages. “Ce livre n’aurait pas été possible sans #MeToo : l’événement nous a permis de relire notre itinéraire de genre, notre éducation, nos expériences de fille ou de garçon, en déchiffrant les rôles que nous avons endossés – ou pas.” C’est en effet à cette relecture que l’écrivain et historien procède dans Un garçon comme vous et moi.

Avec les outils de la sociohistoire, il enquête sur la construction de sa propre “garçonnité”, de sa naissance en 1973 jusqu’à ses 20 ans, en mobilisant souvenirs, documents – le journal d’enfance tenu par ses parents, des dessins, photos et autres lettres – et entretiens avec son entourage – famille, ami·es d’enfance, instit... Par cercles concentriques, Jablonka réalise ainsi une première “autobiographie de genre” qui mêle sciences sociales et littérature – une hybridation qu’il avait déjà étrennée avec Laëtitia, prix Médicis en 2016, et qu’il revendique depuis la parution de son manifeste, L’histoire est une littérature contemporaine, en 2014.

Lire la suite...