"J'étais juste fatigué" : arrêté pour trois mois, Virgil Abloh en a-t-il trop fait ?

Charlotte Arnaud
/

Même les «hyperactifs» ont besoin de prendre le temps. Sur ordre de son médecin, Virgil Abloh marque un temps d'arrêt alors que se profile la Fashion Week de Paris. Un repos forcé, mais peut-être salvateur pour l'homme aux mille projets.

L'homme aux mille et une collaborations et aux huit trajets d'avion par semaine en aurait-il trop fait ? Dans une interview accordée à l'édition américaine de Vogue ce lundi 9 septembre, Virgil Abloh a annoncé devoir prendre une pause, sur ordre de son médecin traitant. "J'étais juste fatigué, alors je suis allé chez le médecin. […] Tout va bien, mais le médecin m'a dit : "Ce rythme auquel vous avez en quelque sorte poussé votre corps - parcourir tous ces kilomètres, réaliser tous ces projets différents - n'est pas bon pour votre santé"."

En vidéo, Belle personne : Virgil Abloh

Repos forcé, projets maintenus

Il faut dire que le créateur cumule les projets. À la tête des collections homme de Louis Vuitton, de sa propre marque Off-White, l'homme est aussi DJ et artiste à ses heures perdues... Alors que le rythme de la mode est effréné, Virgil Abloh accélérait encore le tempo. Il mettra sur pause ses obligations durant trois mois... tout en annonçant toutefois qu'il continuerait de travailler depuis chez lui, à Chicago.

Contactée par téléphone, la galerie Kréo, qui devait inaugurer une exposition avec Virgil Abloh le 25 septembre, nous a expliqué avoir été prévenue par le designer lui-même jeudi dernier. "ll emmène ses enfants à l'école, ce qui ne lui est pas arrivé depuis un bon moment," commente Didier Krzentowski, le co-fondateur, avec sa femme Clémence, de la galerie Kréo, à Paris. "Abloh avait un rythme intenable." Le créateur n'est pas immobile pour autant. "Il communique avec moi plusieurs fois par jour par Whatsapp", confie Didier Krzentowski.

Prévu le 26 (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Virgil Abloh, le pape de la cool génération
Virgil Abloh, des collab's jusqu’à plus soif ?
Virgil Abloh : "Je suis un descendant de Marcel Duchamp et d’Andy Warhol"
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Madame