"J'étais très, très ami avec lui" : les confidences touchantes de Guy Marchand sur Johnny Hallyday

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il est à l'affiche du film Les Folies fermières, qui va sortir dans les salles obscures le 11 mai 2022. A l'occasion de la promotion de ce long-métrage, Guy Marchand était l'invité de Michel Drucker dans l'émission Vivement Dimanche, diffusée sur France 2, le 8 mai 2022. Le présentateur a alors évoqué sa longue carrière au cinéma et à la télévision et a notamment diffusé des images de Conseil de famille, un film dans lequel il jouait aux côtés de Fanny Ardant et de Johnny Hallyday. Celui qui incarnait Nestor Burma a alors souhaité rendre un joli hommage au Taulier en racontant une anecdote qui l'a beaucoup marquée. "C'est un jour où je lui ai dit : 'Non, attends, on ne va pas se faire ch*er à aller à la cantine. Elle est pourrie la cantine. On va aller manger quelque part tous les deux'. Et on est partis sur la route tous les deux", commence-t-il par déclarer.

Guy Marchand revient alors sur la célébrité dont jouissait Johnny Hallyday : "Alors, il y avait des gens qui le reconnaissaient. Moi, ils ne me reconnaissaient pas. Ce n'est pas grave". L'acteur se confie alors avec tendresse sur la relation qu'il entretenait avec le chanteur :"J'étais très, très ami avec lui", reconnait-il, faisant par la suite une jolie liste de toutes les qualités qu'il reconnaissait au Taulier : "Sa naïveté, son honnêteté, sa gentillesse profonde". Mais Guy Marchand se rappelle aussi des côtés plus sombres de Johnny Hallyday, qui pouvait ne pas "vous reconnaître s'il était bourré". Une phrase qui a fait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles