"J’ai été agressée et harcelée" : les terribles confidences de Reese Witherspoon

"J’ai été agressée et harcelée" : les terribles confidences de Reese Witherspoon

Margot Ruyter
ELLE.fr

L’actrice, à l’affiche de la série “The morning show” sur Apple TV, a raconté son engagement pour l’égalité salariale entre les acteurs et son expérience de #MeToo.

Je me souviens avoir été dans des films où j’étais la seule femme du tournage alors qu’il devait y avoir 150 hommes”, s’est confiée Reese Witherspoon. Interviewée par « Vanity fair », l’actrice de 43 ans raconte comment elle a œuvré pour une meilleure représentation des femmes au cinéma. L’actrice a tenu à produire des films avec des personnages féminins forts et complexes, comme « Gone Girl » avec Rosamund Pike ou «Wild» dans lequel elle joue le rôle principal, avec la récente oscarisée Laura Dern.  

Reese Witherspoon explique n’avoir jamais voulu être sexualisée malgré elle. “J’ai toujours eu quelque chose avec l’exploitation de ma sexualité. Quand je suis arrivée dans le cinéma, il y avait tous ces magazines pour hommes pour lesquels on m’a demandé de poser (…) Ce n’était pas la manière dont je voulais être vue. Ce n’était pas la manière dont je me voyais moi. J’ai toujours voulu faire rire. Vous ne pouvez pas être obsolète avec l’humour”, a-t-elle confié. “Pourquoi une femme devrait exalter sa sexualité ? Elle n’est pas responsable de la manière dont elle est vue, n’est-ce pas ? Sa sexualité ne devrait pas être amoindrie non plus parce qu’elle parle de consentement. Vous devriez pouvoir être sexuelle, jouer de votre sexualité, parce que le consentement est le consentement, quoi qu’il arrive”, a déclaré Reese Witherspoon. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Un avant et un après #MeToo 

L’actrice est revenue sur le mouvement #MeToo. Elle témoigne de son expérience douloureuse du cinéma. “Des choses terribles me sont arrivées. J’ai été agressée et harcelée. On m’a demandé pourquoi je n’ai pas parlé plus tôt (…) Vous racontez votre histoire avec votre temporalité, quand vous êtes prête”, s’est-elle défendue. “On m’a traité d’égoïste d’avoir gardé mon expérience pour moi.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi