• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"J’étais le meilleur" : Tex pousse un coup de gueule contre la fin des "Z’amours"

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'émission Les Z'amours n'est plus. Après plus de vingt cinq ans d'antenne sur France 2, la programme a été retiré de la grille de diffusion pour la rentrée 2021. C'est ainsi que les téléspectateurs ont découvert le tout dernier numéro de l'émission le samedi 21 août 2021. Une fin qui survient deux ans seulement après l'arrivée de Bruno Guillon à la tête du programme auparavant animé par Tex. L'animateur qui avait fait les beaux jours du programme avait été congédié suite à une blague sur les violences faites aux femmes, très mal perçue par la chaîne. Face à l'arrêt du programme, Tex voit de nombreux souvenirs être ravivés, comme il l'a confié samedi 21 août 2021 lors d'un entretien accordé à nos confrères de Télé-Loisirs. Pour lui, la déprogrammation de l'émission n'est pas du fait de Bruno Guillon, avec lequel il n'a jamais entretenu de relation amicale. "Il a fait le boulot. On s'est eus une ou deux fois au téléphone, pas plus. J'ai tourné la page, je suis passé à autre chose. La vie continue", a confié sobrement l'animateur qui n'a pas manqué pour autant d'estimer qu'il était irremplaçable. "J'étais le meilleur, tout le monde le sait ! De toute façon, la télévision part en co**lles et on n'y peut rien..."

Si l'animateur estime que la télévision a changé, c'est que les animateurs qui avaient son profil sont désormais de plus en plus rares à ses yeux. "Maintenant, les nouveaux animateurs stars sont des journalistes. Stéphane Bern n'est pas un animateur mais un journaliste, Michel (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles