« J’étais très jalouse » : Eva Longoria se confie sur ses anciens mariages

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
©GTres/ABACA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Eva Longoria a révélé être très jalouse lors de ces précédents mariages.

Depuis 2013, Eva Longoria file le parfait amour avec l’homme d’affaires José Antonio Baston. Le couple s’est marié en 2016 avant de donner naissance, deux ans plus tard, à leur premier enfant : un petit garçon prénommé Santiago. Avant de vivre ce conte de fées, la star de « Desperate Housewives » a connu plusieurs autres histoires d’amour et a d’ailleurs déjà été mariée deux fois. En effet, elle a épousé en 2002 l’acteur Tyler Christopher avant de divorcer en 2004. Elle a également été la femme de l’ancien joueur de basket-ball français Tony Parker entre 2007 et 2011. Des unions qui ont cependant échoué pour diverses raisons. Eva Longoria est d’ailleurs revenue sur ses différentes relations dans son podcast « Connections » et a expliqué avoir été  très jalouse avec ses anciens compagnons : « Je pense aussi que la jalousie absorbe une telle quantité d'énergie. Je me souviens avoir été tellement jalouse que j'avais l'impression d'avoir l'estomac à l'envers. » Cependant, l’actrice a révélé vivre une tout autre relation avec José Antonio Baston : « Je pense vraiment que trouver l'amour à 40 ans-j'ai rencontré mon mari quand j'avais 40 ans et il en avait 50 – c'était juste un peu genre “Pouvons-nous juste profiter de cette vie ensemble ? ” Mais bon, je lui crie dessus pour la brosse à dents ou des trucs bêtes comme ça, quand même. »

Lire aussi >> Couple de légende : Eva Longoria & Tony Parker, romance...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles