"J’aplatissais mes seins" : Shania Twain explique comment elle se protégeait des abus sexuels de son beau-père

Leon Bennett / Intermittent

"J’avais honte d’être une fille." Ce dimanche 4 décembre, la chanteuse de country canadienne Shania Twain a accordé un entretien au quotidien britannique Times. Elle s’est notamment confiée à propos de sa jeunesse compliquée aux côtés d’un beau-père violent et qui abusait d’elle. Comme l’ont rapporté nos confrères du HuffPost, l’artiste aujourd’hui âgée de 57 ans a révélé qu’elle avait longtemps fait en sorte d’aplatir sa poitrine pendant son adolescence afin d’éviter que cet homme ne l’agresse sexuellement.

"Je me cachais et j’aplatissais mes seins. Je portais des soutiens-gorge trop petits pour moi, et j’en portais deux, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien de féminin en moi. Pour que ça soit plus facile de passer inaperçue. Parce que, oh mon Dieu, c’était terrible - vous n’aviez pas envie d’être une fille chez moi", a-t-elle raconté auprès du Times.

Shania Twain, qui avait avoué auprès du Guardian, en 2018, que les abus sexuels et psychologiques de son beau-père avaient commencé dès ses 10 ans, en a profité pour dénoncer les pressions et l’hypersexualisation subies par les femmes dans notre société. De quoi créer, selon elle, un sentiment de "honte" et de peur chez la gent féminine. "Vous êtes dans la société, vous êtes une fille et vous faites face à tous ces autres trucs désagréables et ça renforce ce sentiment. Alors vous pensez : 'Oh, je suppose que c’est juste merdique d’être une fille. Oh, c’est vraiment nul d’avoir des seins'", a-t-elle indiqué, avant d’ajouter : "J’avais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Léo Grasset, Norman Thavaud... Youtube envisage de sanctionner les Youtubeurs accusés de viols
"Je voulais mettre fin à mes souffrances" : Fabien Bilheran nous parle du suicide dans la police
Le youtubeur Norman Thavaud placé en garde à vue pour viols et corruption de mineurs
Fin de la police des mœurs en Iran : qu’est-ce que cela signifie vraiment ?
Féminicides par arme à feu : la Fédération des chasseurs poursuit une militante féministe en justice pour "préjudice moral"