"Si j’avais été un homme, on m’aurait enlevé un testicule. On m’a rabotée" : le témoignage édifiant de Delphine Leclerc, victime de violences obstétricales

Le 16 juin 2019, la vie de Delphine Leclerc bascule. La jeune maman s’apprête à accueillir son deuxième enfant. Elle formule le souhait d’accoucher par voie basse à la maternité de l’hôpital public de Paris. Dans un projet de naissance, elle spécifie formellement son désir de ne pas subir d’épisiotomie. Malheureusement pour elle, rien ne sera respecté. Dans son livre, "Comment on va recoudre ça" (éd. Flammarion), Delphine Leclerc revient sur cet accouchement cauchemardesque et l'épisiotomie qui lui a été imposée sans son consentement. Un acte qui va la contraindre à une périnoplastie, une reconstruction du périnée. Delphine Leclerc va encore devoir se confronter à la rudesse et l'injustice. Elle subira, sans le savoir, le fameux et tant décrié "point du mari".

Interview : Carmen Barba

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles