"J’ai envie qu’il me plante" : les étranges avances pour son mari reçues par Faustine Bollaert

Faustine Bollaert a reçu un message très inattendu sur son compte Instagram, samedi 9 juillet 2022. En effet, un de ses abonnés a adressé à l'animatrice des avances pour son mari, Maxime Chattam.

Faustine Bollaert est une personnalité de la télévision que l’on ne présente plus. L'animatrice est très appréciée des téléspectateurs et elle est aussi transparente avec eux sur les réseaux sociaux. Dans sa story Instagram, elle partage son quotidien et celui-ci n’est pas toujours de tout repos. Samedi 9 juillet 2022, c'est un message très inattendu qu’elle a publié. On pouvait d’abord la voir porter un t-shirt blanc sur lequel était écrit "Satan". En légende, celle qui avait taquiné son mari, explique : "Mon mari est charmant". Quelques minutes plus tard, elle a partagé une conversation avec un abonné qui l’a beaucoup amusée. "C'est surtout le t-shirt qui est charmant. Ton mari est plus que charmant, c'est un beau gosse. J'ai envie qu'il me plante sa fourche ton mari... c'est de l'humour mdr", a écrit le principal concerné. Des avances très inattendues auxquelles Faustine Bollaert a souhaité répondre… avec beaucoup d’humour. "Et là, bonne nuit", a-t-elle simplement indiqué avec des émojis pleurant de rire. Une déclaration qui a dû beaucoup amuser Maxime Chattam.

C’est en 2012 que Faustine Bollaert et Maxime Chattam se sont dit "oui". Depuis, les deux tourtereaux ne se sont jamais quittés et, de leur union, sont nés Abbie en 2014 et Peter en 2015. Très discret sur leur vie privée, il leur arrive parfois de faire quelques confidences et notamment concernant leur rencontre. Celle-ci s’est déroulée en 2010 sur le lieu de travail de l'animatrice, qui présentait l’émission Et si c’était (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - La Minute de Faustine Bollaert

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles