"J’ai failli tourner avec Jean Gabin", confie le réalisateur Claude Lelouch

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C’est un rendez-vous manqué. "J’ai failli" tourner avec Jean Gabin, confie Claude Lelouch. Il s’en est fallu de peu pour que la figure rustre et imposante du cinéma français se retrouve derrière la caméra du réalisateur d’Un homme et une femme. Dans l’émission Dis-moi ce que tu chantes, dimanche sur Europe 1, Claude Lelouch raconte sa rencontre avec Jean Gabin au micro de Didier Barbelivien.

"Je serais ravi de faire mon dernier film avec vous"

Dans les années 1970, à Paris, Claude Lelouch dîne à La Marée, un restaurant de poisson huppé, en compagnie de Jean Gabin. "Ah, je suis content. Je vais enfin tourner avec un metteur en scène de la Nouvelle Vague", annonce Jean Gabin à Claude Lelouch. Ce à quoi le réalisateur répond : "vous allez être déçu, la Nouvelle vague, je lui dois beaucoup, elle m’a montré tout ce qu’il ne fallait pas faire". A ce moment-là, Jean Gabin fait une réponse inédite. "Je serais ravi de faire mon dernier film avec vous", souffle l’acteur au réalisateur. 

La proposition est désormais actée : Gabin fera le prochain film de Lelouch. Jean Gabin devait alors incarner l’inspecteur Lechat dans le film Le Chat et la Souris, sorti en 1975 aux côtés de Philippe Léotard (l’inspecteur Chemin) et Michèle Morgan (Madame Richard). "Et comme il est parti un peu vite, je l'ai fait remplacer par Serge Reggiani", déplore Claude Lelouch. "Reggiani a été magnifique mais il était sur la touche, sur le banc des remplaçants", poursuit-il.

Réunir les acteurs du célèbre film "Le ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles