J’ai du mal à aller au lit ou je me réveille souvent, que faire ?

Filer sous les draps aux premiers bâillements, dormir dans sa chambre (pas sur le canapé !) et sans animal de compagnie, au frais (19 °C), sur une literie de moins de dix ans, se coucher et se lever tous les jours à la même heure (y compris le week-end, même s’il n’est que 7 h 30), s’en tenir à une sieste de cinq à vingt minutes maxi, pratiquer un sport de plein air dans la journée et jamais en soirée, dîner tôt (au moins une heure et demie avant d'aller au lit), léger et sans alcool.

Regarder la télé, lire ou jouer sur la tablette ou l’ordinateur nous expose trop longuement à la lumière bleue, ce qui détraque notre rythme sommeil-veille. Pour déclencher la production de mélatonine (hormone du sommeil), notre corps a en effet besoin d’être dans une semi-obscurité. Mieux vaut donc lire un « vrai » livre, écouter de la musique douce et éteindre tablette et TV à une heure pas trop tardive, pour laisser à l’organisme le temps d’agir.

Le généraliste, pour vous assurer qu’aucune pathologie cachée (diabète, insuffisance cardiaque, respiratoire…) ne provoque la difficulté à trouver ou maintenir un sommeil de qualité. Il prescrira sans doute de la mélatonine simple (complément alimentaire), à raison de 0,5 mg à 5 mg par prise trente minutes avant l’heure d’endormissement souhaitée, pour recaler votre horloge interne.

Merci au Dr Patrick Lemoine, psychiatre, docteur en neurosciences et spécialiste du sommeil, auteur de «Dormez ! Le programme complet pour en finir avec l’insomnie (éd. Hachette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles