J’ai mal au pouce, d’où ça peut venir et quand consulter ?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer une gêne persistante au pouce.

Après 45 ans, la cause la plus fréquente de douleur au niveau du pouce est l’arthrose, une pathologie qui dégrade le cartilage de l’os. En effet, une forme d’arthrose du poignet appelée rhizarthrose touche la base du pouce. Elle correspond à une usure du cartilage entre l’os du pouce, appelé premier métacarpien, et l’os du poignet, appelé trapèze.

La douleur est alors invalidante et se déclare dès lors que la personne qui en souffre prend un objet dans la main. Le plus souvent l’affection est bilatérale. Cela signifie que la douleur est présente aussi bien dans le pouce droit que dans le gauche.

Autre possibilité : une inflammation d’un tendon du pouce, appelée ténosynovite de De Quervain. Caractérisée par une douleur à la base du pouce, elle touche principalement les femmes à partir de 45 ou 50 ans. Si la douleur s’accompagne d’une impossibilité à relever le pouce sans mouvement saccadé, il peut s’agir d’un phénomène de pouce à ressaut, ou ténosynovite sténosante. Celle-ci affecte la gaine située autour des tendons qui permettent de fléchir les doigts. Quand la gaine devient trop étroite, elle exerce des frottements sur le tendon, ce qui entraîne un blocage douloureux du pouce.

Toute douleur qui persiste plus de dix jours doit faire l’objet d’une consultation. Tournez-vous d’abord vers votre médecin traitant, qui établira une orientation diagnostique et vous prescrira des examens. N’attendez pas pour consulter : (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles