“J’en rigole” : la façon dont Eve Angeli s’est servie de son image de "fille naïve" pour sa carrière

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Révélée dans l’émission Graine de Stars en 1999, la chanteuse Eve Angeli est revenue sur l’ensemble de sa carrière dans l’épisode de 50’Inside diffusé le samedi 21 mai 2022 sur TF1 et présenté par Nikos Aliagas. L’artiste a en effet connu une ascension fulgurante lorsqu’elle sort son premier album, à seulement 20 ans. En deux ans, elle vend plus de deux millions d’albums. Un succès récompensé lors des NRJ Music Awards en 2002. Dans l’émission de TF1, elle raconte qu’entre vingt et vingt-deux ans, elle est devenue millionnaire : "Avec cet argent, j’ai pu m’acheter une maison, me mettre à l’abri du besoin" explique-t-elle. En 2004, celle qui s'était confiée sur sa chirurgie mammaire, participe à une émission de télé-réalité qui fait tout simplement exploser sa popularité. Elle développe au cours des épisodes une image de fille naïve, qui va lui coller à la peau, même après la fin de l’émission.

Sa naïveté fait rire. Eve Angeli est alors invitée à toutes les émissions pour faire monter les audiences. Une étiquette qui ne la dérange pas le moins du monde puisque la chanteuse décide de surfer sur cette vague de succès et de se servir de ce côté naïf pour continuer de vivre le bonheur de la célébrité : "Je me suis dit soit je me braque, soit j’en rigole et je joue sur l’auto-dérision" explique-t-elle dans 50’ Inside. Un livre et un one-woman show plus tard, elle crée même sa propre émission de télé-réalité : La vraie vie d’Eve Angeli à Hollywood. Un succès qui va assez vite s’essouffler (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles