J’ai des taches sur la peau, que faire ?

·1 min de lecture

Qu’elles soient brunes ou blanches, les taches sur la peau peuvent devenir une véritable obsession. À quoi sont-elles dues ? Comment les distinguer ? Et même les prévenir ? Conseils de dermato.

Une tache pigmentaire – comprenez tache brune ou tache blanche – résulte d’une modification de la couleur naturelle de la peau – autrement dit de notre phototype – via un processus d’hyperpigmentation ou de dépigmentation. C’est aux côtés de Michèle Sayag, médecin-allergologue et directrice de la stratégie médicale chez Bioderma, qu’on fait le point sur ces troubles visibles de la pigmentation, leurs origines ainsi que sur les moyens de les prévenir voire de les soigner. 

Lire aussi : Avoir une belle peau est-ce un privilège de classe ?

Quelles différences entre l’hyperpigmentation et la dépigmentation ? 

Selon la spécialiste, les processus d’hyperpigmentation et de dépigmentation « concernent le pigment même de la peau : la mélanine. Ce pigment est produit par une cellule spécialisée de la peau appelée mélanocyte dont le fonctionnement peut être altéré ». Et ce, de deux façons : d’une part, par une augmentation de la production de mélanine dans une même zone, c’est ce que l’on nomme l’hyperpigmentation ; d’autre part, le mélanocyte peut être détruit entrainant une disparition localisée des pigments, c’est ce que l’on appelle la dépigmentation - aussi connue sous le nom d’hypopigmentation. Contrastant avec notre couleur de peau naturelle, ces modifications pigmentaires sont bien évidemment visibles. Et ce, même sur une peau très claire ! L’exemple classique est le vitiligo qui touche « 1 à 2% de la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles