Pendule, chakras, cristaux, magnétisme... J’ai testé un bilan énergétique

Niché au cœur du Marais, le Centre Elément a vu le jour grâce à une famille de passionnés de santé holistique et de bien-être. On y trouve des cours à la pointe comme le Yoga de la Femme, le Kundalini Yoga, le Yin Yoga, mais aussi des séances de méditation, des ateliers thématiques, ou encore une boutique très inspirante… Au cœur de cet espace unique en son genre, et avec Xavier à la manœuvre, le Labo quantique. Equipé des derniers équipements technologiques, il propose une expérience hors du commun : le bilan énergétique.

⋙ J’ai découvert une école de sorcières à Paris

Comment se déroule un bilan énergétique ?

Après un moment d’échange, Xavier présente une petite boîte dans laquelle il faut placer chaque doigt. L’idée ? Photographier les photons et les électrons émis par le bout des doigts. "C’est une caméra qui capte le champ énergétique dans la pulpe du doigt. Celui-ci donne des indications sur le champ total du corps et des organes, sur le principe des méridiens et de l’effet Kirlian. De ce champ énergétique, un logiciel en déduit la disposition des chakras, qui reflètent l’état de circulation de l’énergie dans le corps", explique-t-il.

Un coup de pendule pour connaître la vitalité générale de l’organisme, et on passe à la cohérence cardiaque. Un nouveau capteur posé sur le doigt relève l’activité cardiaque. Puis Xavier m’invite à le suivre dans de profondes respirations pendant quelques minutes. Avant de me montrer un graphique très parlant : de chaotique, la pulsation cardiaque devient sinusoïdale et régulière. Il développe : "l’inspiration accélère le cœur et active le système sympathique (celui qui déclenche toutes les actions nécessaires à la fuite ou au combat), l’expiration ralentit le coeur et active le système parasympathique (récupération, relaxation, repos…) Naturellement, tout le monde est incohérent. Mais 3 minutes de cohérence cardiaque stimulent pendant 6 heures notre production de DHEA, une hormone qui permet d’éliminer le cortisol dû au stress."

Diminution

(...) Cliquez ici pour voir la suite