• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jacques Chirac : sa drôle de conversation avec la fille d'un homme politique

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une standardiste particulière. Dans son livre J’en ai tellement vu, publié aux éditions Robert Laffont le jeudi 23 septembre 2021, Christian Jacob est revenu sur ses relations avec Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen ou encore Jacques Chirac. Le Figaro dévoile des extraits de l'ouvrage au lendemain de sa publication. En ce qui concerne le chef d'Etat mort en septembre 2019, il a raconté une anecdote amusante. "Le téléphone sonne, et comme à leur habitude les enfants se disputent pour répondre, nous laissant, mon épouse et moi, profiter du confort de notre fauteuil. Ma fille a gagné la course devant son frère", commence l'homme politique.

La petite de 4 ans répond "Allô, qui c’est?". Ne se doutant pas une seule seconde que Jacques Chirac est à l'autre bout du fil, le président des Républicains continue de se reposer : "La réponse ne semble pas la surprendre, elle se met à raconter ce qu’elle était en train de faire, c’est-à-dire dessiner. J’en déduis qu’il ne peut s’agir que de sa grand-mère et je lui souffle de répondre que je dors."

La conversation prend ensuite un tournant étrange, et met la puce à l'oreille du député : "Elle poursuit son babillage, décrivant ses dessins et sa méthode de coloriage avec conviction. Je me dis que sa grand-mère est bien curieuse aujourd’hui, elle qui connaît déjà tout des croquis de sa petite-fille. Mais voilà que j’entends la petite expliquer que 'papa a dit de vous dire qu’il dormait'. Là, je bondis."

Paniqué, Christian Jacob "retire le téléphone des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles