Jacques Chirac : cette aventure qu'il aurait eue avec une femme politique sur la banquette arrière de sa voiture

C’est un secret pour personne, les rapports entre Jacques et Bernadette Chirac s’avéraient parfois tendus. D’aucuns savent qu’il arrivait à l’ex-première Dame de faire enrager son mari par quelques coups bas de sa spécialité. Et qu’une des maîtresses de Jacques Chirac, mort le 26 décembre 2019, avait également les faveurs d'un autre président de la République. Il paraît même que pour lui la femme idéale "sert les hommes à table".

Autant dire que sur Jacques Chirac et ses infidélités, on croyait avoir tout lu et tout entendu. C’était sans compter avec En route patron, que André Demullet co-signe avec Oli Porri Santoro aux éditions Plon (19 €). Qui diable est André Demullet, vous demandez vous ? Ni plus ni moins que le chauffeur et l’homme à tout faire de Jacques Chirac, à ses côtés de 1977 à 1996.

Dans ce livre de bien piètre qualité, on apprend que les Chirac se disputaient sur la banquette arrière de la voiture. Mais pas seulement. Si l’on en croit un passage atterrant (mais on n’est pas forcé de le croire), les femmes ne rêvaient que d’une chose : avoir les faveurs de l’ancien Président de la République. Et allaient même jusqu'à lui sauter dessus, on croit rêver…

"Quand une journaliste allait dans son bureau, à peine avait-il le temps de tirer le verrou, qu’elle était c ...l par dessus tête sur le canapé, à l’attendre. Je vous jure que c’est vrai ! " Inutile de jurer, cher Monsieur…Un peu plus loin, André Demullet en rajoute : "Une fois je conduisais le patron, en compagnie d’une nana sur la banquette arrière". Merci pour la jolie appellation. "La nana", il y a des façons plus élégantes de parler des femmes. Reprenons : "Elle avait le chemisier déboutonné, et de fines gambettes gainées de bas nylon." Merci pour les gambettes. Reprenons : "C'était une femme politique connue, aux mains baladeuses, mais pas que… " On croit rêver… Reprenons: "A un moment, dans le rétro, je m’aperçois que Chirac est en train de se faire faire une gâterie. Juré craché". Deuxième fois qu’il

(...) Cliquez ici pour voir la suite