Jacques Chirac "très volage" : cette drôle d'anecdote de Bernadette Chirac sur ses maîtresses

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le 26 septembre 2019, Jacques Chirac décédait à l'âge de 86 ans. Depuis la disparition de son mari, Bernadette Chirac s'est éloignée de la scène médiatique. En effet, elle n'a depuis fait aucune apparition publique. Mais certains de ses proches continuent de donner de ses nouvelles, notamment sur sa santé. Ainsi, le 12 mai 2021, son ami Henry-Jean Servat confiait sur Non Stop People : "Elle était fatiguée. Je pense qu'elle ne se montrera plus, elle ne fera plus d'interviews". Le 10 mars 2022, sa fille Claude Chirac se montrait plus rassurante sur l'état de santé de sa mère. "Les choses sont paisibles. Elle va le mieux possible", disait-elle à La Montagne. Dimanche 15 mai 2022, Catherine Nay était l'invitée de Laurent Mariotte dans son émission La Table du dimanche diffusée sur Europe 1. L'occasion pour la journaliste et chroniqueuse française de parler à son tour de Bernadette Chirac, non pas pour donner de ses nouvelles, mais pour revenir sur sa longue histoire d'amour avec Jacques Chirac.

L'ancien président de la République était connu pour ses infidélités. Une double vie que Bernadette Chirac n'ignorait pas, comme l'a rappelé Catherine Nay. "Elle avait un caractère difficile, mais lui, c'était un mari très volage, dont elle s'est beaucoup plainte. Elle le disait un peu coureur, avec des liaisons", a-t-elle dit. Et de poursuivre en revenant sur une conversation qu'elle avait eue avec elle à ce sujet. "Elle m'avait dit un jour, parce que je la rencontrais chez le coiffeur : 'Jacques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles