Jacques et Gabriella de Monaco marquent une étape : Charlene absente de leur premier voyage officiel à l'étranger...

·2 min de lecture

Ses petits Jacques et Gabriella de Monaco grandissent trop vite. Tandis que la princesse Charlene est toujours bloquée en Afrique du Sud, ce 3 septembre, juste avant leur rentrée, ils ont accompagné le prince Albert pour leur toute première visite officielle à l'étranger.

Les derniers mois qu'ils ont passé loin de Charlene de Monaco ont forcément été durs pour Jacques et Gabriella, les jumeaux princiers. Heureusement, les enfants âgés de 6 ans, n'ont pas le temps de s'ennuyer. Ce 6 septembre, à l'occasion de la rentrée des classes, c'est leur papa, Albert, qui les a déposés à l'école, en double classe de CP/CE1 à Monaco.

«J'ai hâte qu'elle soit de retour»

Il y a quelques jours, on a appris que leur maman, Charlene, avait à nouveau été hospitalisée en Afrique du Sud. Vendredi, alors que le palais princier a affirmé via People magasine qu'elle était «suivie de près par son équipe médicale, qui dit que son état est rassurant», le prince Albert s'est envolé vers l'Irlande avec les petits.

Trinity College et son Old Library, histoire de leur donner de bonnes habitudes avant l'année de cours qui commence. Pour ce tout premier voyage officiel à l'étranger, Jacques et Gabriella portaient tous les deux des adorables mini masques blanc et vert, floqués d'un trèfle. Très fier, leur papa a confié à l'hebdomadaire américain : «Les enfants sont de retour à l'école lundi».

Et d'ajouter : «J'ai hâte que Charlene soit de retour. J'ai hâte qu'elle soit de retour parce qu'elle fait partie de ma vie, de nos vies, de la vie à Monaco». Le papa poule a également avoué : «J'ai aussi hâte qu'elle m'aide avec les enfants et avec d'autres choses qu'elle a fait par le passé parce que c'est un effort...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles